Trouvé dans une brochure

" J'ai souvent pensé au jour où serait enfin consacrée la naissance d'un homme qui aurait très sincèrement les yeux en dedans. Sa vie serait comme un long tunnel de fourrure phosphorescente et il n'aurait qu'à s'étendre pour plonger dans tout ce qu'il a de commun avec le reste du monde et qui nous est atrocement incommunicable. Je voudrais que chacun, à la pensée que la naissance d'un tel homme dût être rendue possible, demain, par un commun accord de ses semblables et du monde, pût, comme moi, en verser des larmes de joie. "

Anonyme

 


 

À consulter

Le beau risque

Misonéisme & Être-Tout : les deux extrémités de la conscience de soi