Articles

Affichage des articles du août, 2022

Chemin tournant / Pierre Reverdy

Image
Il y a un terrible gris de poussière dans le temps Un vent du sud avec de fortes ailes Les échos sourds de l'eau dans le soir chavirant Et dans la nuit mouillée qui jaillit du tournant des voix rugueuses qui se plaignent Un goût de cendre sur la langue Un bruit d'orgue dans les sentiers Le navire du coeur qui tangue Tous les désastres du métier Quand les feux du désert s'éteignent un à un Quand les yeux sont mouillés comme des brins d'herbe Quand la rosée descend les pieds nus sur les feuilles  Le matin à peine levé Il y a quelqu'un qui cherche Une adresse perdue dans le chemin caché Les astres dérouillés et les fleurs dégringolent A travers les branches cassées Et le ruisseau obscur essuie ses lèvres molles à peine décollées Quand le pas du marcheur sur le cadran qui compte  règle le mouvement et pousse l'horizon Tous les cris sont passés tous les temps se rencontrent  Et moi je marche au ciel les yeux dans les rayons Il y a du bruit pour rien et des noms dans

[Part. IV] - EVA4EVA : Dans la baignoire

Image
[Précédemment] –  Je comprend vraiment pas ce qu'ils lui trouvent…  –  […] –  C'est moi qu'ils auraient dû remarquer, je suis la meilleure. –  […] –  Bon, d'accord, c'est vrai que je suis la plus jeune… mais c'est pas une raison ! –  […] –  …Tu pourrais au moins dire quelque chose ! –  NON. –  Tss.  À  quoi d'autre je pouvais m'attendre de ta part. –  […] –  Tu penses qu'il est plus fort que moi, hein, c'est ça ? –  […] –  Ils le pensent tous.  –  […] –  Je vais mourir, alors… ? –  NON. –  …Salaud. ( sil e nce ) –  Personne ne viendra me chercher. –  […] –  C'est pas grave. Je vais bien. –  […] –  Je n'ai besoin de personne. – NON. –  Comment ça, "non" ? Qu'est-ce que tu insinues par là ?! – NON. –  Arrête ça !  – NON. –  TOUT DE SUITE !! –  […] –  Il y a quelqu'un d'autre, dans la baignoire… Hein ? – OUI.

Du mystère religieux

Image
Je croirai en une religion qui ne cherche pas à avoir toutes les réponses. Une religion qui n’a pour autre but que celui de nous soulager de nos tourments, de nous apporter la paix de l’esprit et ce sans recourir aux armes de l’idéal et de l'orgueil.  

Les petites fioles

Image
Caricature du vide et sentiment d’exagération, Ainsi nature du vice et sentine anse d’exaspération, Dans les petites fioles de conneries, Denrées de soties étiolent d’onirikhon, Qu’on passe à tours de bras et roulements de langue, Aux comparses sourds et gras dans l’houpement exsangue.

V.

Image
Je l'ai aimée d'autant plus que j'avais en peau cette sensation, à ses côtés, que je ne comprenais pas tout à fait ce qu'elle me disait.  

Sorti du brouillard

Image
  "J'étais souvent en désaccord avec la réalité des objets." "Le seul vrai danger qui existe, c'est l'homme lui-même. C'est lui le grand danger, et nous ne le savons pas. Nous ne savons rien de l'homme, ou si peu. Sa psyché doit être étudiée, car l'homme est à l'origine de tout le mal à venir." "Quand nous anticipons la grande aventure [la mort] qui est devant nous, alors nous vivons et c'est ce que l'inconscient entend faire." "L'Homme ne supporte pas éternellement son annulation. Il y aura un jour une réaction, et je la vois se dessiner."

La guerre des langues : le mensonge du Soft-Power

Image
       Il est difficile de définir ce qu'est être Français. Je me souviens d'une vieille émission où un chroniqueur quelconque brandissait sa carte d'identité devant la caméra avant d'ajouter : "c'est ça, être français !". D'autres parleront de culture, de traditions, de l'histoire, des valeurs républicaines, etc.      Pour ma part, je suis Français parce que je parle le français. Pas patriote pour un sou, je revendique cependant avec fierté ce goût pour ma langue maternelle. Et c'est ainsi que je vis ma nationalité et ma citoyenneté.      Emil Cioran ne disait-il pas :   "On n'habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c'est cela et rien d'autre."      Dans un de mes précédents articles, je me suis longuement épanché sur la nécessité du vocabulaire pour vivre son individualité, parfois avec beaucoup de sévérité pour mes contemporains. C'est pourquoi je ne vais pas m'éterniser ici en répétant les mêmes r

Cartographie de la contrition

Image
« Dans une humanité spirituellement sous-alimentée, Dieu lui-même ne peut prospérer. Le monde est la souffrance de Dieu. »

L'ambition

Image
Pour écrire un livre sur la folie, ne faut-il pas qu'il soit fou lui-même ?  

N'étant pas là, il ne demandait pas de réponses

Image
 

[Part. III] - EVA4EVA : La piscine

Image
[ Précédemment ] First Municipal Junior High School | Tokyo-3 ~ - Tu veux quelque chose à boire ? - (hoche la tête)   - On est désolé d'être venu te chercher en plein milieu d'un cours, mais on avait quelques questions à te poser. - C'est pas grave. -  Est-ce que tu sais qui on est ? Pourquoi on est là aujourd'hui ? - (hoche la tête) - Bien sûr qu'il le sait.  - Veuillez sortir, mademoiselle. C'est un entretien privé. (claquement de porte) ( si len ce ) - Qui était-ce ? Une camarade de ta classe ? - Une fille. - Bon… Commençons, veux-tu ? [froissement de feuilles]  - Tes tests de synchronisation sont…  –  je peux te tutoyer ?  – ils sont  éloquents. - (silence) - D'autant plus à ton jeune âge. C'est vraiment épatant. - (silence)  - … On dit que tu passes beaucoup de temps à la piscine, c'est vrai ? - (hoche la tête)  - Pendant des heures. Pourquoi ?  - J'aime la sensation.  - Essaye d'être précis, s'il te plait. - (inspire) Quand je suis