Articles

Affichage des articles du novembre, 2022

Hommage

Image
"Plus on s'approche de la lumière, plus on se connaît plein d'ombres." Christian Bobin  

Respirer comme des ruines

Image
     Il n'est rien en ce monde qui soit essentiellement suffisant. Peut-être aurons-nous quelques plaintes à porter aux pieds des statues fendues, celles qui ornementent les chemins usés de la flânerie existentielle, mais jamais de trop, seulement l'essentiel, ce qui suffit à l'homme qui se sait inachevé. L'impossible est devenu un point dans l'horizon, une zone de flou qui s'épuise à l'épreuve des regards insistants, ces hommes qui ont oublié la bonne foi des anges, ceux-là, ils n'ont pour autre essence que le refoulement de l'idéal, de ses pulsions. Nous leur laisserons le soin de materner les pousses de siècles tyranniques, comme on cajolerait les orphelins des deux villes enfouies. Personne ne leur pince les joues, car l'on sait avec pertinence combien d'âmes jeunes se sont égarées entre leurs gencives.      Si rien n'est suffisant, si rien ne nous est familier, alors nous réalisons avec angoisse que notre solitude a perdu de sa vigue

Conversation avec Blanchot

Image
          "Conversation avec Blanchot. Je lui dis : L'expérience intérieure n'a ni but ni autorité, qui la justifient. Si je fais sauter, éclater le souci d'un but, d'une autorité, du moins subsiste-t-il un vide. Blanchot me rappelle que but, autorité sont des exigences de la pensée discursive ; j'insiste, décrivant l'expérience sous la forme donnée en dernier lieu, lui demandant comment il croit cela possible sans autorité ni rien. Il me dit que l'expérience elle-même est l'autorité. Il ajoute au sujet de cette autorité qu'elle doit être expiée. "

Revenir au centre

Image
 

Démiurge

Image
Couplet 1 Démiurge Maniaco-dépressif Les nerfs à vif Cris délirants Que nos meilleurs savants Ne pourront traduire Son sang passe dans d’autres veines Quand la douleur lui rappelle Les espaces infinis Aveugle et sourd Il n’ressent que la nuit Jamais l’ennui Il n’y a plus de place Ni en enfer ni au paradis Le néant comme seul avis Je n’ai pas assez péché pour le voir Faudrait que j’surine un ange ou un ami Sans préavis, oui Bientôt il viendra voler nos enfants, Ceux qui sont là et ceux qui sont déjà partis Bientôt il viendra déterrer nos rêves Et nos tourments, On marchera dans l’noir sans Jamais faire de bruit C’est comme ça quand Dieu n’est plus là « Est ce que tu crois ou est ce que tu mets du sens dans ta Foi ? » Refrain Moi Un Revers Envers Dérives Génitales Domine Mensonge Sens Perte Cœur Soleil Rouge Fin Moi, Fin Toi Mauvais Triste Pas d’Accord Mauvais Triste Pas d’Accord Couplet 2 Sans prophète ni apôtres pour marcher dans le désert Ce n’est pas ma faute si les autres n’ont pas